Articles

46 - Photos et vidéos.

Image
Je sors, les larmes aux yeux. Un garde a été gentil et maintenant cette fille. Pourvu que je ne le paie pas d'une façon ou d'une autre... Cher Bouddha, veille sur moi ! Je retourne vers les locaux de la piste de danse. Le garde qui est là m’accueille en souriant : — Tu es mignonne comme tout. — Merci Monsieur. Un troisième qui est gentil ! Aïe ! — Tu dois te rendre dans la maison du Prince. — D'accord, merci Monsieur. Ce n'est pas très loin... J'arrive devant la maison, le garde qui est de faction me dit : — Entre, ils t'attendent. J'arrive dans le salon. Il y a beaucoup de personnes qui discutent. Les Thaïes, Nam-ji, notre nouveau chef, Jessica et Éva, les deux influenceuses, un Japonais âgé avec une starlette, Kawaii et Mitsuko. Il y a aussi une Japonaise qui place des projecteurs. Les Thaïes ne font pas attention à moi. Nam-ji me demande : — Qu'est-ce que tu as foutu ? — Je... j'ai été au spa, comme vous... — Viens ici. Je me place devant

45 - L'équipe.

Image
Évidemment, on choisit le meilleur restaurant : "Le dragon de Jade". Mitsuko dit à une serveuse : — Bonsoir, nous travaillons pour le Prince... — Comme nous toutes. Le patron arrive et il nous dit : — Venez Mesdemoiselles, je vous reconnais. Oh ! Mesdemoiselles ! Ça fait si longtemps qu'on ne m'a plus appelée comme ça. D'habitude ici, c'est "Eh, là, toi !" ou "Pssst'. Il nous installe personnellement à une table qui donne sur le jardin. Mitsuko choisit le repas et le vin. On est presque devenues des Idols... Au cours du repas, Mitsuko gâche un peu mon plaisir en disant : — Tu sais, ce sont les circonstances qui font qu'on est sur un pied d'égalité... mais dans le groupe, tu resteras la servante. Voyant mon visage changer, elle ajoute : — Ce sera comme dans la maison près des sources. On aura un rôle à jouer... Je n'ai pas été trop dure avec toi aux sources. J'aime l'idée de t'avoir à nouveau comme servante... Tu me ma

44 - Rêver de Dunkerque.

Image
Jessica se déshabille et elle me tend ses vêtements. Je regarde les marques, ils viennent tous de couturiers de Paris et Milan. Même sa culotte porte le nom d'une star qui a une ligne de vêtements.... Je les range soigneusement sur une chaise. Elle s'est assise sur un divan et me regarde faire en souriant. Elle me dit : — Tu vois que tu es faite pour ça.... Allez, à ton tour. C'est normal de ranger des vêtements... J'enlève ma robe et ma culotte et... c'est tout. Je la regarde, elle a un petit nez et de profil sa bouche s'avance plus loin que le bout de son nez. Elle a de beaux seins un peu en poire et des fesses bien rondes et... comment dit-on ? Ah oui : des cuisses galbées. Je sais que ma description n'est pas originale. Elle est belle, mais... elle ne doit pas être facile du tout. Elle se lève et elle me prend contre elle. Oh ! Elle est douce et un peu moite, ses seins viennent s’écraser contre les miens. Elle a une odeur... sauvage. Éva, son amie, est n

43 - On chante en public.

Image
On retourne vers la salle de danse par l'allée aux Bouddhas. Je leur dis "Merci pour la glace". Quand on arrive, un garde nous dit : — Suivez-moi. On va dans une des pièces qui se trouvent derrière la piste de danse. Oh, il y a du monde ! Une femme grogne : — Il est temps ! Ben non, on était à l'heure, mais on ne discute pas. Lian et Noriko arrivent, on les salue et on remercie Lian à nouveau. Elle nous dit : — Déshabillez-vous ! On obéit... Noriko enlève ses vêtements aussi. Quand on est nues, plusieurs femmes s'occupent de nous, elles nous épilent, nous coiffent, nous maquillent puis nous habillent. D'abord une petite culotte blanche, des bas blancs qui arrivent à mi-cuisses, une robe très courte qui arrive 10 cm au-dessus des bas et des chaussures noires brillantes. Voilà, on est devenues les Idols. Lian nous dit : — On a assez répété, je ne veux pas la moindre erreur. Vous chanterez "Like a virgin", pour commencer. Noriko sera debout sur vos épau

42 - Mise en forme.

Image
La serveuse vient parler avec Lian et Noriko. Mitsuko et moi, on a l'impression d'être de trop. C’est le cas et Lian nous dit : —  Vous voyez ces balançoires ? Allez jouer. On se lève, on salue et on s'en va... loin, très loin !! Non, on attend plutôt qu'une de ces balançoires se libère. Mitsuko me dit : —  Excuse-moi pour ce matin d'avoir fait alliance avec Noriko contre toi, mais on est de la même ville et puis tu sais, les choses ont tellement changé pour moi : j'étais une vedette et maintenant, je suis à la botte de cette... Elle n’a pas besoin d’ajouter salope, folle ou psychopathe, j'ai compris. Je réponds : —  T'en fais pas, j'aurais fait la même chose. Je comprends son désarroi. Mitsuko prend ma main et la serre. On signe un pacte qui durera... le temps qu’il durera. Une mère appelle deux petites filles qui se balancent : —  Venez manger une glace. C'est magique, les filles descendent des balançoires. Je voudrais aller avec elles... Mits

41 - Lian.

Image
Noriko me dit : — Montre l'endroit où tu as sucé les deux garçons. On va dans la petite forêt de bambous. Est-ce que je risque ma vie avec ces deux Chinois ? Je demande à Noriko : — Tu restes avec moi, hein ? — Oui.  On va dans la petite partie dégagée et j'enlève mon kimono. Je suis là, pesant 45 kg pas mouillée, parce que ça ne m'excite pas du tout, être face à des gros Coréens patibulaires. Les hommes se déshabillent complètement et comme souvent ici, je me retrouve devant des bites sous des gros ventres. Comment vont-ils se filmer ? Ah, ils se filment l'un, l'autre. Mon gros sent fort la transpiration. Je tire sur la peau et commence à le sucer... sans commentaires. Ils ont l’air ravis de l’aventure. Depuis que je suis au Japon, j'ai sucé combien de bites ? Cinq cents ? Le mec jouit, j'avale. L'autre gros le remplace. Je le suce, j'avale... ça fera cinq cent deux ! Ils paient et s'en vont ravis de l'aventure. Moi, je le suis nettement moi