Articles

Affichage des articles du janvier, 2024

622 - 56 Marquée.

Image
 J’ai envie de lui couper la bite d’un coup de dents, mais je mordille ses couilles, ensuite je suce son sexe jusqu’à ce qu’il jouisse. Il grogne : — Pas une goutte dehors, sinon... J’avale tout. Je m’en fous de son horrible sperme puisque je suis un objet ! *** Le patron de la salle de vente, qui vend les objets comme il dit, s’en va en se dandinant, tellement il est gros. Deux Chinoises viennent me chercher. Elles sont vêtues d’une courte tunique rouge qui leur arrive aux plis des fesses. L’une d’elles me dit :  — Suis-nous et fais ce qu’on te dit, sinon, c’est le fouet. Je réponds : — Oui maîtresse. Elles rient toutes les deux, sans doute de la façon dont je réponds. On va dans une petite pièce qui ressemble très vaguement à une salle de bain, bien qu’il n’y ait qu’une grande bassine pleine d’eau. L’une d’elles me dit : — Tu dois être propre pour être marquée. Je gémis : — Au fer rouge, Maîtresse ? Les deux filles se retournent et relèvent leurs tuniques. Au milieu de leurs fesses g

621 - 55 Esclave.

Image
L’histoire de Titi, ça plaît à tout le monde, les dominants et les soumis. J’ai du succès, mais ça n’empêche que je sois toujours « aux ordres » de Madame Zhang et des filles. Je sens bien que le prochain « jeu de rôle », c’est moi qui ferai le Titi. Tout ça pour que l’IA noir sorte de sa cachette. Pour quoi faire ? Même si nos petites histoires ont beaucoup de succès, pourquoi viendrait-il ? Pour négocier avec notre IA ? Non, ça n’a pas de sens. On lui reproche de vouloir continuer à faire travailler les gens... Peut-être veut-il démontrer que notre IA continue aussi à faire travailler certaines personnes. De toute façon, je ne comprends rien aux IA. Je dois me concentrer sur le jeu de rôle suivant. Je n’interviens pas au début. Tous les personnages sont chinois, sauf moi. Il y a un couple d’une quarantaine d’années, leurs enfants, une fille de 18 ans et un garçon de 19 ans. Il y a aussi leurs grands-parents, qui sont les parents de Madame, plus quatre servantes et une cuisinière.  Le

620 - 54 Mila et son voisin.

Image
 Leurs deux derrières quittent mon visage et elles reviennent s’allonger contre moi. Je leur dis : — Mille mercis, vos chattes et vos derrières, j’ai adoré. Bao répond : — Tu es un super sex toy, tu n’as pas fini de les voir, nos culs. Rires. Mme Zhang entre dans la pièce avec un grand sourire. On se lève aussitôt pour la saluer. Elle dit : — Bravo Mila et vous, les filles. Le nombre de vues ne cesse d’augmenter, on n’a jamais vu ça. Shan répond : — Merci Madame, c’était bien aussi parce qu’on a aimé ça.  Bao ajoute : — Et puis les gens aiment que Blondie nous serve de siège et de sex toy. Elles rient toutes les trois. Le nombre de vues ? Je ne comprends plus rien. Je dis à Mme Zhang : — Pardon Madame, mais je pensais qu’on était censés être plusieurs siècles dans le passé... Les trois femmes rient à nouveau. Mme Zhang dit : — Elle est mignonne et elle lèche bien les culs, mais elle ne serait pas un peu stupide ? Shan répond : — Pourquoi un peu, Madame ? Elle est occidentale, blonde et

619 - 53 Maison de plaisir.

Image
 Shan et Bao me conduisent chez Madame Zhang, la grosse femme. Elle est couchée sur un divan, quand on arrive. Elle lève souplement ses 100 kg pour venir m’examiner, c’est surprenant qu’elle soit aussi grosse ! C’est tellement facile de se faire délester de toute la graisse qu’on veut. C’est sans doute son rôle, il devait y avoir de grosses matrones à la tête des bordels et un homme comme patron. Je me plie en deux devant elle. Elle me renifle et dit : — Bravo les filles, elle sent bon... Shan et Bao la remercient Madame Zhang me demande : — Quelle est ta pointure ? — 36,5 Madame. — C’est grand, mais bon le reste est bien. Elle est folle, j’ai des petits pieds. Elle me dit : — Tu sais où tu es ? — Oui Madame, dans un... dans une maison de plaisir.  — Si tu fais ce qu’on te dit, tout se passera bien pour toi. D’abord quel sera ton rôle, ici ? Elle a un mince bambou en main, j’ai intérêt à bien répondre. Je ne peux pas dire une pute... je suis....  — Je suis une fille qui fait ce qu’on l