570 - 3 Influenceuses.

 En fin d’après midi, je continue à faire la chambre de Manon et soudain, je sens à nouveau une décharge d’électricité dans la chatte. Je fais un bond et je cours au jardin. Jade me dit :
— Passe-moi un kleenex.
La boîte est sur la table, juste à côté d’elle... Je le lui donne en disant :
— Voici Mademoiselle.
Elle se mouche, puis elle me rend le kleenex. Je dis :
— Merci Mademoiselle.
— On va faire une course... Ne sors pas de la maison, sinon... Tu veux que je te détaille ce qui va arriver ?
— Nooon Mademoiselle, je ne sortirai pas.
Elles s’en vont... tandis que je continue de faire les chambres.
***
Une heure plus tard, nouvelle décharge, je ne les ai pas entendues rentrer. J’arrive près d’elle rapidement... Oh ! Manon nous filme avec un tout nouvel I-phone. Jade parle :
— Mes chéris, après quelques problèmes de famille, Manon et moi sommes de retour et nous avons une nouvelle servante. Regardez... 
Manon tourne l’écran vers moi. Jade dit :
— Elle s’appelle Éden et elle nettoie bien mais elle est un peu stupide : il faut tout lui dire.
Elle me montre l-phone, en disant :
— Tu vois, dans cette petite boîte magique ? Dedans, il y a nos followers chéris. Oui, je sais, c’est difficile à comprendre pour une servante.
En articulant bien les mots, elle ajoute :
— Tu fais une révérence et tu te présentes.
Manon me filme à nouveau. Je fais une révérence et je dis :
— Bonjour, je suis la servante de Mademoiselle Jade et Mademoiselle Manon.
Jade reprend la parole :
— Nous avons équipé notre servante d’un nouveau gadget. Il s’agit de la ceinture de chasteté électrique de la société « New Electic ». Éden, montre !
Mais... on ne peut pas faire ça sur le Net. Elle me montre la petite commande et quelques secondes plus tard, je remonte ma jupe et baisse ma culotte. Jade explique :
— Cette ceinture de chasteté électrique empêche votre servante ou qui vous voulez de se masturber. Plus besoin de crier pour appeler votre servante ou votre femme. Vous poussez sur la petite touche n°1 de cette commande et...
Elle pousse sur la touche, je pousse un cri et je vais me mettre à genoux devant elle en gémissant. Elle ajoute :
— Maintenant, je vais la punir.
— AAAAAIIIIEEEEE !
Je me tords à ses pieds. Elle crie :
— Debout ! Explique à nos chéries et chéris l’effet que ça fait.
Je tiens ma chatte à deux mains, en gémissant :
— Ça fait maaaaal, Mademoiselle. 
Elle dit :
— Oui, ça fait maaaal, mais il faut être strict avec ses servantes... Je vais lui expliquer les nouvelles règles. D’une part, je ne veux aucune initiative, si tu veux boire, manger, pisser, t’asseoir, tu dois demander la permission à une de nous... D’autre part, si tu quittes la maison, ça va faire nettement plus mal. Ce soir, on va manger chez des amis, je te rapporterai de la nourriture. Tu as bien compris le principe : tu peux travailler et suer, pour le reste tu dois nous demander l’autorisation. Si tu es très obéissante, j’assouplirai ces règles... Si tu n’es pas obéissante ou simplement parce qu’on en a envie, tu seras punie.
Elle fait semblant de réfléchir et ajoute :
— Mes chéris, si vous avez envie que je lui donne une fessée maintenant, dites-le-moi.
On entend : « Ding, ding, ding... » Jade me dit :
— Hélas pour ton cul, nos followers chéris ont envie de te voir fessée. Viens te mettre en travers de mes genoux. Vite !!!
C’est de la folie ! J’ai rien fait. Je vais vite m’allonger sur cuisses. Je dois un peu me soulever pour qu’elle puisse remonter ma jupe jusqu’à la taille. Manon filme toujours, bien entendu. Jade descend lentement ma culotte et je dois me soulever encore un peu pour qu’elle passe. Elle enfonce ses doigts dans mes fesses en disant :
— Regardez-moi ce cul, il est fait pour la fessée, non ?
NON !! Elle me dit :
— Prête ?
— Oui Mademoiselle...
Elle se contente de me claquer les fesses avec la main, mais elle a beaucoup de force. Ça fait : 
PAF ! PAF ! PAF ! PAF ! PAF ! PAF ! PAF ! PAF ! PAF ! PAF ! PAF ! PAF ! PAF !  
Moi : 
— Aaaaaaaaaaaaaaaiiiiiiiiiiiiieeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee !
Le I-phone de Manon :
Ding ! Ding ! Ding ! Ding ! Ding ! Ding ! Ding ! Ding ! Ding ! Ding !
Elle me donne bien une vingtaine de claques. Quand elle s’arrête, elle dit à ses followers :
— Ça m’excite de claquer son cul. J’ai bien envie de me faire lécher la chatte. Vous en pensez quoi ?
Ding ! Ding ! Ding ! Ding ! Ding ! Ding ! Ding ! Ding ! Ding ! Ding !
Elle me repousse et je file entre ses cuisses, toute prête à lécher une chatte négligée plutôt que recevoir des claques sur les fesses de la part de cette garce. 


Manon filme mes fesses rouges tandis que je lèche Jade. Elle commente :
— Ah mes chéris, c’est bon... rien de tel qu’une bonne fessée pour que la langue d’une servante devient trop agile.... Aaaah oui.... Lèche mieux que ça sinon.... Oui comme ça ! Ma chatte n’aura jamais été aussi propre....
Oh oui, quand je la lèche, ma langue pénètre même dans son vagin. Elle roucoule :
— Ooooohhhh oui... sa langue me caresse la vessie.... aaaaahhhh.
La vessie ? N’importe quoi ! Je ressors ma langue et je me concentre sur son clitoris. Voici ce que ça donne :
— Oh oui, elle me lèche du trou du cul au clito... elle suce mon clito comme une cochonne.... aaaaahhhh... elle aime ça, cette chienne...
Toute la ménagerie va y passer. Elle crie :
— Aaaaaaah, je jouiiiiiiis.... ooooouuiiiiiiii...
Enfin un instant de silence et de calme, jusqu’à ce qu’elle dise :
— Manon, va filmer son visage qui est tout mouillé de la jouissance de sa Maîtresse.
Manon me filme, puis elle revient sur Jade qui dit :
— C’est un grand honneur pour une servante d’avoir sur son visage l’odeur intime de sa maîtresse. Mes chéris, je vous quitte jusqu’à demain. Baisez ou caressez-vous en pensant à nous. Demain matin, nous revenons. Je vous souhaite de beaux rêves humides et je vous envoie plein de bisous.
Manon coupe son I-phone. Jade lui dit :
— Ils ont aimé, tu crois ?
— Ah ça, oui... on va gagner des milliers de followers.
Je murmure :
— Mademoiselle Jade...
— Quoi ?
— Tout était vrai ? Parce que je dois très fort faire pipi.
— Tu es vraiment sotte, toi. On joue pour les followers. Du moment que tu fais ton travail et que tu obéis, tu fais ce que tu veux.
— Oh merci Mademoiselle Jade !
— On va manger, on te rapportera un doggy bag. 
Manon lui dit :
— On devrait leur dire où on va manger.
— Ah oui putain, c’est vrai. Vas-y filme.
Elle dit à ses followers :
— Juste pour vous dire que ma sœur et moi allons manger au Lotus Bleu et on rapportera un doggy bag pour la petite. Est-ce qu’on la laisse regarder la nouvelle chaîne Letfilm ???
Ding ! Ding ! Ding ! Ding ! Ding ! Ding ! Ding ! Ding ! Ding ! Ding !
Jade me dit :
— Ils sont d’accord. Qu’est-ce que tu leur dis ?
— Merci... merci mille fois.
Manon coupe son téléphone et lui dit :
— Si papa était là, on ne ferait pas ça.
— Je sais... Ah Éden, on s’en va, ce qui veut dire ?
— Je... que vous allez manger...
Elle sort la petite commande et m’envoie une petite décharge. Je crie et je dis très vite :
— Ça veut dire que je ne dois pas quitter la maison, Mademoiselle.
— Voilà. Et je veux que toutes tes corvées soient faites avant que tu regardes la télé.
— Oui Mademoiselle.
Elles s’en vont. Je termine la lessive, je repasse ce qui doit l’être. Je me dis : « les filles c’est provisoire, Stéphane va revenir ». Quand j’ai fini, je prends un verre d’eau et je vais regarder un « drama coréen » sur Netfilm.
Je pense que la seule solution pour moi, c’est me traîner à leurs pieds. Si je regarde la télé, c’est parce que je leur ai montré une complète soumission. Comment faire autrement quand on risque de se prendre 1000 watts dans la chatte. Je parle du bouton 3 et je ne sais pas du tout si c’est des watts ou des volts ou un autre machin. Oh ! Les héros de mon « drama » s’embrassent. C’est bien sûr le moment où je fais un bond. Je cours à la porte, j’ouvre et je fais une révérence. Les deux filles entrent, suivies par deux hommes. Un des deux a une cinquantaine d’années et je n’aimerais pas le rencontrer le soir dans une rue déserte. L’autre a une trentaine et il est nettement plus mon genre, mais bien sûr, je n’ai rien à dire. Je devrai sans doute sucer le plus âgé... Jade me dit :
— Tu as été sage ?
— Oui Mademoiselle.
— Enlève ton uniforme.
Comme je le pensais. Jade lui dit :
— On pourrait envisager un numéro.
— Oui, elle est vraiment mignonne cette petite. Vous pourriez former un très beau trio. 
— Nous allons lui apprendre le pole dance.

Jade dit aux deux hommes :
 Vous continuez au champagne ?
— Volontiers.
Jade s’adresse au plus jeune en disant :
— Tu veux bien t’en occuper avec elle, parce qu’elle n’est pas très maligne.
— Certainement. Viens petite.
— Oui Monsieur.
On va dans la cuisine. Il me dit :
— Ça va ?
Il ne faut pas qu’il me dise ça, je vais me mettre à pleurer... et même, ça y est, je pleure. Il me prend dans ses bras en disant :
— Tout va bien se passer, je t’assure. 
Ah ? Je le crois. Il connaît la place de tout, le champagne dans le frigo, la place des verres. Il met tout sur un plateau et on retourne dans le salon. Il sert deux verres. Jade lui dit :
— Merci. La petite va te montrer sa chambre.
Ouf, j’ai le jeune. On monte au premier étage. Arrivés dans ma chambre, je lui dis :
— Vous voulez que je...
— J’ai eu une dure journée, on va se reposer sur le lit. 
Il se couche, je me mets devant lui et il me prend à nouveau dans ses bras. Je l’aime.

À suivre

Un grand merci à Bruce Morgan pour le super dessin.

Nos 7 livres illustrés sont ici : 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Lizy 24 - En mer, à nouveau...

31 - La tête dans les étoiles.

33 - On voyage.